SoftMaker logo

Au-delà des octets

Comment exécuter SoftMaker Office sur un Chromebook

Outre Linux, macOS et Windows, SoftMaker Office peut aussi fonctionner sur votre Chromebook. Cela réclame quelques actions préalables, mais vous profitez ensuite de tous les avantages d’une suite bureautique dans Chrome OS.

Les Chromebooks sont des ordinateurs portables fonctionnant sous Chrome OS, un système d’exploitation peu gourmand en ressources spécialement conçu pour une utilisation mobile avec un clavier. Chrome OS est développé par Google et ressemble à un croisement entre macOS et Windows. Les principaux avantages qu’apporte Chrome OS sont une interface épurée, une prise en charge intégrale des écrans tactiles et des dispositifs de pointage, ainsi que des temps de démarrages extrêmement réduits. Par ailleurs, les appareils tendent à être moins chers que les portables traditionnels.

Outre des applications natives et basées sur le navigateur, Chrome OS peut aussi exécuter des applications Android. Et c’est une bonne nouvelle pour les clients SoftMaker, dans la mesure où il existe des versions HD de TextMaker, PlanMaker et Presentations pour Android. Inconvénient : ces applications doivent être achetées séparément.

Cependant, si vous avez déjà acheté SoftMaker Office 2021, vous aurez la possibilité de profiter de la licence correspondante – les utilisateurs non commerciaux sont autorisés à utiliser celle-ci sur un maximum de cinq ordinateurs à la fois, y compris un Chromebook. Par contre, veuillez tenir compte du fait que SoftMaker n’offre pas d’assistance pour une telle installation, du fait que le sous-système Linux du Chromebook Linux ne figure pas sur la liste des distributions Linux recommandées.

Une dernière chose : avant de vous lancer, pensez à vérifier que votre Chromebook est équipé d’un processeur x86. En effet, SoftMaker Office ne prend pas en charge les processeurs ARM.

La façon la plus simple de vérifier quelle architecture de processeur votre Chromebook utilise consiste à passer par le navigateur Chrome : saisissez « chrome://system » (sans les guillements) et regardez la ligne « CPU ».

Activation du sous-système Linux

Étant donné que Chrome OS est basé sur un noyau Linux, les adeptes ont rapidement trouvé divers moyens d’installer Linux sur un Chromebook. Pendant longtemps, la tentative s’est avérée risquée, parce qu’elle nécessitait d’activer le mode développeur de Chrome OS et que cela pouvait annuler la garantie.

Récemment, les choses sont devenues bien plus faciles : Chrome OS comprend désormais l’intégration de Linux à l’origine – il suffit que l’utilisateur active cet OS. Cette fonctionnalité (« Crostini ») est intégrée dans tous les Chromebooks commercialisés à partir de 2019. Si vous possédez un appareil plus ancien, nous vous incitons à consulter la page de compatibilité officielle de Google pour savoir si votre ordinateur est compatible avec Linux.

À l’instar de nombreux produits Google, la prise en charge de Linux est officiellement indiquée par la formule « Linux (Beta) » – c’est la façon de Google d’avertir que vous pourriez être confronté(e) à des dysfonctionnements occasionnels. La fonctionnalité est relativement facile à activer par l’intermédiaire de l’application Paramètres : cliquez sur (ou touchez) la pendule en bas à droite de l’écran principal, cliquez sur l’engrenage et dans l’application Paramètres, sous « Linux (Beta) », sélectionnez « Activer ».

Si vous ouvrez l’application « Fichiers » du Chromebook, dans le volet à gauche vous verrez un nouveau dossier nommé « Fichiers Linux » sous « Mes fichiers ». Un autre changement important se produit de façon discrète : Chrome OS crée un répertoire utilisateur pour vous, du type/home/username (/accueil/nom d’utilisateur).

Le « nom d’utilisateur » est la plupart du temps le nom utilisé pour votre compte Google (celui accolé à @gmail.com). Dans le cas où vous avez spécifié un nom d’utilisateur différent lors du paramétrage initial de votre Chromebook, le répertoire portera ce nom. (Exemple : le nom du compte Google « Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. » entraînerait la création d’un répertoire /home/softmaker.)

Téléchargement et installation de SoftMaker Office

Ouvrez Chrome pour télécharger le fichier d’installation DEB de SoftMaker Office depuis la page de téléchargement : cliquez sur le bouton « Téléchargement » dans le cadre Linux et choisissez « package .deb pour systèmes DEB 64 bits ».

Une fois le téléchargement effectué, revenez dans l’application Fichiers pour déplacer le fichier depuis le dossier « Téléchargements » vers le dossier « Fichiers Linux ». Le plus simple ici consiste à faire glisser le fichier pour le déposer dans le dossier de destination. Cela aura pour effet de déplacer le fichier DEB vers le répertoire Linux /home/username, duquel vous pourrez effectuer l’installation en utilisant l’application « Terminal ».

À partir de la vue d’ensemble des applications, choisissez le dossier « Applications Linux », ouvrez l’application « Terminal » et exécutez le processus d’installation en saisissant les deux lignes suivantes :

sudo apt update
sudo dpkg -i softmaker-office-2021_1022-01_amd64.deb

À ce stade, vous pourriez voir apparaître des messages d’erreur avertissant que certaines dépendances sont manquantes. On remédie facilement à cela grâce à la commande supplémentaire qui suit :

sudo apt install -f

À la suite de cette étape, une fois toutes les dépendances installées, le dossier « Applications Linux » dans la vue d’ensemble des applications devrait afficher les icônes de TextMaker, PlanMaker et Presentations.

Il arrive que les icônes soient affichées en gris – cela signifie que Chrome OS n’est pas tout à fait prêt. La solution consiste à redémarrer votre Chromebook.

Il existe différentes manières d’éteindre un Chromebook :

  • Vous pouvez cliquer sur l’affichage de l’heure en bas à droite et sélectionner Alimentation ou Déconnexion > Éteindre.
  • Vous pouvez appuyer sur le bouton de mise en route et le maintenir pendant trois secondes ou appuyer sur le bouton d’alimentation jusqu’à ce que Chrome OS affiche un menu pour « Éteindre ».
  • Vous pouvez appuyer sur les touches Ctrl+Shift+Q, puis de nouveau sur Q.

La solution la plus élégante consiste à redémarrer le Chromebook en saisissant chrome://restart dans la barre de recherche (« omnibox ») dans Chrome ou dans la vue d’ensemble des applications.

Après le redémarrage, les icônes de l’application SoftMaker Office devraient apparaître en couleur, indiquant que ses composants peuvent être lancés et fonctionner normalement. Pour y accéder plus rapidement, vous pouvez déplacer les icônes sur l’écran d’accueil.

Maintien de SoftMaker Office à jour

Pour avoir la certitude que vous utilisez toujours la version la plus récente de SoftMaker Office, nous vous recommandons d’ajouter le référentiel SoftMaker au système. Cette opération est faite une fois pour toutes.

Ouvrez l’application« Terminal » depuis le dossier « Applications Linux » et saisissez la commande suivante :

sudo /usr/share/office2021/add_apt_repo.sh

Par la même occasion, vous pouvez contrôler que votre système Linux est à jour. Saisissez simplement les commandes ci-dessous dans le Terminal :

sudo apt update
sudo apt dist-upgrade

Une fois cette mise à jour terminée, redémarrez votre Chromebook comme décrit plus haut.

Ajouter un Commentaire

Merci.

Le produit a bien été ajouté à votre panier.