SoftMaker logo

Nouveautés de SoftMaker Office 2018 (4e partie)

lundi, 18 juin 2018 14:12

Chers clients de SoftMaker,

Au cours de la quatrième partie de notre série, nous allons traiter des nouvelles fonctions de Presentations 2018. Puisqu’une des nouvelles fonctions est plutôt exhaustive, nous allons lui consacrer un bref didacticiel.

Profitez-en bien !

4e partie : Presentations 2018

Le nouveau concept de page maîtresse

Vous avez probablement entendu parler des pages maîtresses dans Presentations 2016 ou les versions précédentes. Chaque création était composée d’un masque de diapositives et d’un masque de titre. Tout cela était déjà très utile, mais dans Presentations 2018 nous allons encore plus loin : maintenant, chaque création comprend un masque principale - la conception elle-même, pour ainsi dire - et un certain nombre de mises en page secondaires.

Commençons par le début : supposons que vous deviez créer une présentation qui reflète non seulement vos idées personnelles, mais ait aussi un aspect homogène, comme un positionnement cohérent des objets, des polices, des couleurs et des logos uniformes sur toutes les diapositives. C’est là que le nouveau concept de page maîtresse prend toute son importance. Il permet de créer une structure de base que vous pourrez ensuite garnir des éléments qui vous plaisent. Pour explorer le concept, commencez par une présentation vide. Pour cela, lancez Presentations 2018.

Si vous ne possédez pas la version complète, vous pouvez également suivre les différentes étapes décrites ci-dessous à l’aide de la version d’essai gratuite de 30 jours disponible ici.

Comme vous pouvez le voir, une diapositive (encore vide) s’affiche juste après le lancement de l’application. Cette diapositive, « hérite » sa structure de base d’une mise en page, notamment de la mise en page intitulée « Diapositive de titre ». « L’héritage » est ici le terme capital pour bien comprendre les pages maîtresses et leurs mises en page. La structure logique de la présentation (toujours vide) que vous allez voir maintenant est la suivante :

Même si votre présentation ne contient à présent qu’une seule diapositive, elle inclut déjà une conception comprenant onze mises en page prêtes à l’emploi. Ces mises en page sont des « modèles » qui définissent la disposition de base des différents éléments de vos diapositives. Pour afficher ces mises en page, sélectionnez la commande Afficher | Masque de diapositives (interface classique : Afficher > Masque > Masque de diapositives). Dans ce mode, le mini trieur situé sur la bordure gauche de la fenêtre du programme n’affiche plus des prévisualisations de diapositives, mais une vue d’ensemble des « modèles » mentionnés ci-dessus, ou leurs mises en page :

Là encore, vous pouvez voir la hiérarchie existant entre les éléments : en haut se trouve le masque de diapositives « Conception par défaut » qui couvre la totalité de la conception. Toute modification apportée à celle-ci est prise en compte dans toutes les mises en page secondaires. Les mises en page secondaires apparaissent en dessous : « Diapositive de titre », « Titre et contenu », etc.

Comment le processus d’héritage fonctionne-t-il dans la pratique ? Pour en faire l’expérience, sélectionnez tout simplement le masque de diapositives principale intitulé « Conception par défaut ». Sélectionnez ensuite l’espace réservé au titre et modifiez la couleur de la police à l’aide de la commande Accueil | Couleur du texte (menus classiques : Format > Caractère). Passez maintenant à une des mises en page secondaires. Comme vous pouvez le constater, la zone de titre de toutes les mises en page affiche maintenant le texte dans la nouvelle couleur :

Revenez maintenant à la diapositive de titre à l’aide de la commande Afficher | Diapositives. Comme vous pouvez le voir, la zone de titre de la diapositive a également adopté la nouvelle couleur de police. Le principe hiérarchique des conceptions, des mises en page et des diapositives décrit ci-dessus vient d’être démontré par le fait que la modification apportée à l’élément de plus haut niveau - la conception - a affecté la diapositive elle-même.

Bien entendu, vous n’êtes pas limité(e) au changement de couleur des polices. Vous pouvez ajouter, repositionner et formater des objets à n’importe quel niveau de la hiérarchie. Dans ce cas, les modifications deviennent visibles dans tous les niveaux inférieurs. Cela facilite l’intégration de logos, l’utilisation globale de la police de l’entreprise, le formatage des pieds de page de manière uniforme, etc.

Et mieux encore, les présentations créées de cette façon sont parfaitement compatibles avec Microsoft PowerPoint. Si vous préparez votre présentation avec Presentations 2018, vous pourrez l’ouvrir sur tout autre ordinateur équipé de Microsoft Office sans aucun problème.

À propos, vous n’êtes bien entendu pas limité(e) aux onze mises en page prêtes à l’emploi lorsque vous utilisez les nouvelles pages maîtresses. Comme indiqué ci-dessus, vous pouvez utiliser Presentations 2018 pour en créer autant que vous le souhaitez, ce qui vous permet de disposer du modèle approprié à chaque utilisation. Pour ce faire, activez à nouveau la vue Masque de diapositives (Afficher | Masque de diapositives), puis sélectionnez la commande Masque de diapositives | Ajouter une mise en page. Vous disposez alors d’une nouvelle mise en page sur laquelle vous pouvez placer des espaces réservés et d’autres éléments de conception à votre guise. Si vous voulez ajouter une nouvelle diapositive dotée de cette mise en page à votre présentation, ouvrez Afficher | Diapositives, puis sélectionnez la mise en page que vous venez de créer.

Vue intervenant - votre « poste de pilotage » pendant une présentation.

À l’aide de Presentations 2018, vous pouvez être certain(e) de rester maître de la situation pendant la présentation, grâce à la nouvelle vue intervenant. Pendant que votre auditoire assiste à la présentation sur l’écran principal ou le projecteur, vous verrez apparaître une interface utilisateur bourrée d’informations utiles sur le deuxième écran :

Vous pouvez activer la vue intervenant en sélectionnant la case à cocher Diaporama | Vue intervenant. Comme vous pouvez le voir dans l’illustration ci-dessus, vous disposerez des éléments de contrôle suivants pendant la présentation :

  • La diapositive actuelle avec le temps écoulé dans l’angle supérieur gauche, de même que de nombreux outils pratiques dans l’angle inférieur gauche comme ci-dessous. Vous pouvez mettre en évidence des éléments, changer d’écran et de projecteur et modifier les options de visualisation pendant la présentation.
  • Une vignette de la diapositive suivante apparaît dans l’angle supérieur droit.
  • Vos notes se trouvent dans la partie de droite et au milieu.
  • Des vignettes de toutes les diapositives figurent dans la partie inférieure pour vous permettre de naviguer facilement dans la présentation.

C’est sans aucune appréhension et stress que votre prochaine présentation s’annonce. Presentations 2018 est doté de tous les outils nécessaire pour vous permettre de suivre les aspects importants pendant la présentation.

Animations et transitions de diapositives à l’aide de l’accélération graphique OpenGL

Presentations 2018 offre des effets 2D et 3D impressionnants basés sur OpenGL. Ceci est particulièrement intéressant pour les utilisateurs Linux et Mac : contrairement aux animations et transitions de diapositives DirectX des précédentes versions, il est maintenant possible d’utiliser des effets complexes dans les versions Mac et Linux de notre suite bureautique. En voici un avant-goût :

Naturellement, il ne s’agit que d’un tout petit exemple des dizaines de transitions de diapositives et de variantes de transition disponibles dans Presentation 2018.

Quelques clics vous permettront de mieux vous en rendre compte. Vous pouvez télécharger la présentation complète en cliquant sur le lien suivant :

Télécharger "elegant_handwriting_fonts_2018.prdx"

Après le téléchargement, vous pouvez ouvrir le fichier PRDX comme d’habitude avec Presentations et afficher la présentation avec toutes les transitions en cliquant sur Diaporama | Démarrer (menus classiques : Afficher > Démarrer le diaporama). Vous n’avez pas encore SoftMaker Office 2018 ? Aucun problème : vous pouvez également visualiser la présentation à l’aide de la version d’essai gratuite de 30 jours, que vous pourrez bien entendu modifier à votre guise.

Conseil : Aimez-vous notre animation GIF ? À l’aide de l’outil gratuit ScreenToGif, vous pouvez aisément créer de pareilles animations vous-même. Vous pouvez le télécharger gratuitement à l’adresse www.screentogif.com.

Codecs de films modernes

Le saviez-vous ? Presentations 2018 utilise maintenant tous les codecs installés sur votre système, qu’il s’agisse de la lecture de films intégrés ou de l’exportation de présentations sous forme de vidéos. Les problèmes de compatibilité avec les fichiers WMF font désormais partie du passé.

Dans la nouvelle interface ruban, vous trouverez la commande permettant d’insérer des vidéos dans votre présentation sous Insérer | Film. Si vous souhaitez exporter votre présentation en tant que fichier vidéo, utilisez la fonction Fichier | Exporter en tant que | Film.

Nous espérons que cette quatrième partie de notre série sur SoftMaker Office 2018 vous a apporté des informations intéressantes sur les nouvelles fonctions de notre suite bureautique.

Nous vous remercions des commentaires exprimés sur les précédentes parties de notre série. Cette fois-ci encore, nous aimerions recevoir vos commentaires. Si vous avez des questions, des souhaits et des idées, utilisez la fonction commentaire du blog pour les formuler.

Testez le nouveau SoftMaker Office 2018 en vous amusant !

 

Laissez un commentaire